Projets

Projets auxquels SEURECO participe

Projets européens et français

Économie générale

PMQ - Prospective Métier-Qualification - Scénarios de prospectives pour l'évolution de l'emploi et des qualifications en France
  Type de contrat : Etude
  Période : juin 2018 à novembre 2021
  Client : France Stratégie

Description

Cette étude a pour but de construire des scénarios à court et moyen terme (2030) pour l’économie française en tenant compte des statistiques macroéconomiques et sectorielles détaillées et actualisées, des perspectives officielles à court terme et des prévisions à moyen terme pour l’économie française. Plusieurs scénarios sont produits en considérant différentes hypothèses sur le déploiement futur et l’impact de la digitalisation de l’économie française, sur les changements potentiels de comportement des consommateurs et/ou des politiques économiques et environnementales françaises. Les scénarios produits à l’aide du modèle NEMESIS qui fournit des résultats quantitatifs aux niveaux macro et sectoriel, notamment en ce qui concerne l’emploi par secteur et par qualification. Par la suite, ces projections seront utilisées par l’administration française pour analyser les besoins en compétences de la main-d’œuvre française et leur adéquation jusqu’en 2030.

Contribution de SEURECO

Coordination des travaux de modélisation et de la rédaction du rapport ; exercices de modélisation.

Consortium

SEURECO

Etude sur la révision des règles de TVA pour les services financiers et d'assurance
  Type de contrat : Etude
  Période : juin 2019 à octobre 2020
  Client : Commission européenne - DG TAXUD

Description

Cette étude avait deux objectifs principaux : estimer l’impact actuel des exonérations de TVA sur les prestataires de services financiers et d’assurance, les entreprises et les particuliers, ainsi que sur les recettes fiscales ; et réaliser une évaluation des effets de toute modification future du régime actuel sur les parties prenantes et la société dans son ensemble. La principale préoccupation étant l’impact d’une suppression des exonérations sur les services financiers et d’assurance ou sur les services financiers uniquement.

Contribution de SEURECO

SEURECO a quantifié l’impact de la suppression de l’exemption la TVA dans les pays de l’UE27, le calcul des impacts directs sur l’activité et l’emploi dans les secteurs de la finance et de l’assurance, et l’évaluation des impacts globaux sur l’activité économique : PIB, consommation finale des ménages, investissements, importations, exportations, etc.

Consortium

Economisti Associati (Leader), CASE, CEPS, Europe Economics, SEURECO, Hedeos, Oxford Research, Mazars N.V..

CAD - Connected Automated Driving - Contrat d'étude pour la DG RTD de la Commission Européenne sur les implications possibles de la conduite connectée et automatisée sur l'emploi de l'industrie automobile et dans l'ensemble de l'économie européenne
  Type de contrat : Etude
  Période : juin 2019 à octobre 2020
  Client : Commission européenne - DG RTD - Unité H1

Description

Cette étude a développé des scénarios à moyen et long terme (2050) sur le développement potentiel de la conduite automatisée et connectée dans l’Union européenne et a évalué, à l’aide d’outils de modélisation, ces conséquences sur l’emploi dans l’UE. Ces scénarios ont été définis à l’aide d’une large consultation des parties prenantes (interviews, ateliers, etc.), d’une recherche documentaire sur la littérature scientifique et d’une compilation des données existantes. Ensuite, les scénarios ont été mises en œuvre dans un modèle spécialement développé pour l’étude, qui a fourni des données quantitatives détaillée à deux modèles macro-économiques (ASTRA et NEMESIS), lesquels ont évalué alors les impacts socio-économiques de ces scénarios (principalement sur l’emploi, la production, la valeur ajoutée et la compétitivité). Enfin, les résultats des modèles ont été analysés et discutés afin de formuler des recommandations de politiques pour soutenir le déploiement de la conduite automatisée et connectée dans l’UE.

Contribution de SEURECO

Mettre en œuvre dans le modèle NEMESIS des scenarios développés par le consortium sur le déploiement de la conduite automatisée et connectée en EU, analyser et expliciter les résultats de ces exercices de modélisation et contribuer aux recommandations de politiques.

Consortium

ECORYS (Leader), Ecorys, TRT, M-Five, VTT, SEURECO, ERTICO, IRU, UITP, CAM

R&D et innovation

I3U - Investigating the Impact of Innovation Union
  Type de contrat : Projet de recherche H2020
  Période : mars 2015 à septembre 2018
  Client : Commission Européenne - DG R&I

Description

L’initiative Innovation Union avait pour objectif de renforcer le potentiel d’innovation de l’Europe, et a défini 13 objectifs généraux et 34 engagements politiques spécifiques associés à ces objectifs. Ce projet a fourni un système d’évaluation pour ces engagements. L’approche a commencé par l’évaluation de l’état de réalisation des engagements individuels, mais a mis un accent crucial sur leurs effets sur le système d’innovation dans son ensemble, ainsi que sur les effets économiques plus larges de l’innovation. L’idée était de retracer la chaîne des effets de ces engagements, de leur mise en œuvre à leurs conséquences finales en termes de compétitivité, de croissance et d’emploi.

Contribution de SEURECO

Améliorer le modèle NEMESIS en renforçant la représentation du progrès technique endogène. Coordonner et réaliser l’analyse d’impact pour les engagements en matière d’innovation.

Consortium

UNU-MERIT (Leader), ISINNOVA, SEURECO, WIIW, TIK-UiO, ULB, ZEW, EIZ, WERI-SGH.

SEEI Horizon Europe : Contrat d'étude pour l'évaluation des conséquences socio-économiques et environnementales du programme de recherche européen Horizon Europe
  Type de contrat : Etude
  Période : décembre 2016 à juin 2018
  Client : Commission Européenne - DG R&I

Description

Cette étude a été réalisée pour apporter un soutien à l’analyse d’impact d’Horizon Europe, le programme-cadre européen pour la recherche et l’innovation (2021-2027). Les conséquences socio-économiques et environnementales ont été évaluées pour différentes options politiques distinguant : les options de gestion (centralisée européenne des budgets de recherche ou décentralisée de ces budgets), les options budgétaires (augmentation ou diminution du budget européen consacré au soutien à la recherche) et les options de conception générale des programmes de recherche. Cette évaluation a été réalisée à l’aide du modèle macro-économique NEMESIS, qui permet de traduire les investissements en R&D et les retombées des connaissances associées en impact socio-économiques au niveau Européen, national et sectoriel. Par ailleurs, un travail de recalibration du modèle a été fait pour tenir compte des derniers résultats économétriques de la littérature scientifique et des spécificités des politiques de recherche européennes.

Contribution de SEURECO

Coordination de l’étude et évaluation de l’impact de différents scénarios pour Horizon Europe, à l’aide du modèle NEMESIS.

Consortium

SEURECO (Leader), UNU-MERIT, ISINNOVA, PPMI

Climat, énergie et environnement

PARIS-REINFORCE
  Type de contrat : Projet de recherche européen H2020
  Période : juin 2019 à novembre 2022
  Client : Commission Européenne – DG R&I

Description

Le projet vise à développer un cadre novateur afin de soutenir efficacement la conception et l’analyse des politiques climatiques dans le respect de l’Accord de Paris et des défis associés. En impliquant les décideurs politiques et les scientifiques/modélisateurs, PARIS REINFORCE a créé une plateforme transparente et en libre accès : I2AM PARIS, afin de soutenir les actions de luttes contre de réchauffement climatique au niveau national, régional et global. Reconnaissant la nécessité d’utiliser diverses méthodologies et outils afin de relever la multiplicité des défis, PARIS REINFORCE veut bousculer le paradigme scientifique existant, en introduisant des processus d’intégration innovants.

Contribution de SEURECO

Coordination du groupe de travail sur les exercices de modélisation des politiques européennes de lutte contre le changement climatique, l’utilisation du modèle NEMESIS pour simuler des scénarios d’atténuation des GES en EU et réaliser les travaux de couplages et de comparaison avec d’autres outils de modélisations.

Consortium

EPU-NTUA (Leader), Imperial College, CICERO, CMCC, Cambridge University, BC3, SEURECO, Fraunhofer ISI, EPFL, E4SMA, Bruegel, IEECP, Holistic, University Brasilia, China University of Petroleum, IEFRAS, IGES, TERI.

ADEME - Soutien pour l'évaluation des risques financiers liés à la transition climatique
  Type de contrat : Etude
  Période : octobre 2021 à septembre 2022
  Client : ADEME

Description

SEURECO coordonne des travaux de modélisation portant sur un ensemble de scénarios de réduction des GES pour la France et l’Europe et qui visent à quantifier les conséquences socio-économiques et en particulier pour des scénarios de transition adverse. Différents modèles sont mobilisés : IMACLIM (CIRED), NEMESIS (SEURECO), NiGEM (Banque de France) et THREE-ME (ADEME-OFCE) et s’appuient sur des scénarios globaux produits dans le cadre des travaux du NGFS. L’étude cherche à aller au-delà des propriétés standards des modèles mobilisés et de réaliser des tests de sensibilités sur des mécanismes clés pour l’évaluation des scénarios de transition adverse.

Contribution de SEURECO

Coordination des travaux de modélisation et de la rédaction du rapport ; exercices de modélisation.

Consortium

SEURECO (avec la collaboration de l’ADEME, de la Banque de France et du CIRED)

DGEC ZEN - Modélisation de scénarios prospectifs énergie-climat pour l'Union européenne à l'horizon 2050
  Type de contrat : Etude
  Période : septembre 2018 à juin 2019
  Client : Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire - Direction Générale de l'Energie et du Climat

Description

Cette étude a permis de développer cinq scénarios à long terme de l’économie, du système énergétique et des émissions de GES de la France et de l’UE : un scénario de référence reproduisant celui de la Commission européenne (EU Reference Scenario 2016), et quatre autres scénarios de neutralité carbone (ZEN). Pour chacun d’entre eux, une modélisation détaillée a été réalisée sur les secteurs de l’énergie, de l’agriculture et de l’utilisation des terres, ainsi que sur leurs conséquences macroéconomiques. Une série de modèles a été utilisée pour quantifier et évaluer ces scénarios : le modèle POLES pour le système énergétique (ENERDATA), le modèle MOSUT pour l’agriculture, la sylviculture et l’utilisation des terres (SOLAGRO) et le modèle NEMESIS pour les aspects macroéconomiques et sectoriels (SEURECO).

Contribution de SEURECO

Quantifier et analyser les conséquences socio-économiques des scénarios développés dans le cadre de l’étude.

Consortium

ENERDATA (Leader), SEURECO, SOLAGRO.

IODA - Evaluation de l'empreinte carbone de l'économie française et analyse des conséquences économiques de la mise en place au niveau de l'UE et mécanismes de tarification carbone aux frontières
  Type de contrat : Projet de recherche ADEME
  Période : novembre 2016 à mai 2019
  Client : ADEME

Description

Ce travail de recherche a exploré différentes notions reliées à l’empreinte carbone et à son suivi et à la fiscalité carbone. Dans un premier temps, le BRGM a mené une synthèse complète du potentiel d’utilisation de bases de données MRIO (Multi regional input output) pour le suivi de l’empreinte carbone de la demande finale intérieure française. En parallèle, des résultats spécifiques au poids de la filière des métaux (extraction – production – retraitement) dans l’empreinte carbone de la France ont été explorés. Par ailleurs, SEURECO a fourni une synthèse de la littérature sur les notions de fuites de carbone et de mécanismes d’ajustement carbone aux frontières (MACF), concepts qui surviennent suite à l’adoption unilatérale d’une politique carbone. Une analyse des effets macro-économiques (sur le PIB et l’emploi) en Union Européenne et en France de différents scénarios de mise en œuvre de MACF a également été proposée, à l’aide d’exercices de modélisation réalisés avec le modèle NEMESIS.

Contribution de SEURECO

Réalisation d’une revue de littérature sur les fuites de carbone et les mécanismes d’ajustement carbone aux frontières et réalisation de simulations de la mise en œuvre de ces mécanismes carbone aux frontières de l’UE avec le modèle NEMESIS.

Consortium

BRGM (leader), SEURECO

SET-Nav - Navigating the Roadmap for Clean, Secure and Efficient Energy Innovation
  Type de contrat : Projet de recherche H2020
  Période : avril 2016 à mars 2019
  Client : Commission Européenne - DG R&I

Description

Projet de recherche Européen (H2020) dont le but est de soutenir la prise de décision stratégique dans le secteur de l’énergie en Europe, en renforçant l’innovation pour un système énergétique propre, sûr et efficace. Le projet a développé un jeu assez large d’études de cas sectoriels à l’aide de nombreux modèles technico-économiques. Il vise également à décrire un ensemble de scénarios contrastés pour le futur énergétique de l’UE. SEURECO, avec l’appui du modèle NEMESIS, est venu en aval de ces modèles technico-économiques pour quantifier les conséquences sur l’économie européenne de ces différents cas d’études et scénarios.

Contribution de SEURECO

SEURECO, avec l’appui du modèle NEMESIS, est venu en aval de ces modèles technico-économiques pour quantifier les conséquences sur l’économie européenne de ces différents cas d’études et scénarios.

Consortium

TU WIEN (Leader), Fraunhofer ISI, NTNU, ETH Zurich, SEURECO, SINTEF, DIW, REKK, Comillas, EPU-NTUA, CEPS, UEA, Axpo, GE, IIASA.

Rapport Quinet sur la valeur de l'action climatique - Exercice de simulation avec le modèle NEMESIS
  Type de contrat : Etude
  Période : mars 2018 à octobre 2018
  Client : France Stratégie

Description

L’étude fournit une vue d’ensemble permettant de définir une trajectoire de valeurs du carbone à prendre en compte pour atteindre l’objectif de zéro émission nette de GES en 2050 en France. Entre autres, une analyse multi-modèles a été réalisée en utilisant deux types de modèles différents : des modèles macroéconomiques et des modèles de systèmes énergétiques. L’étude recommande, pour 2030, de mettre en avant un prix de 250€ par tonne de CO2e. En 2050, il devrait s’aligner sur les coûts estimés des technologies nécessaires à la décarbonisation – donc une fourchette prudente de 600 à 900€/tCO2e.

Contribution de SEURECO

SEURECO a réalisé, avec l’appui du modèle NEMESIS, trois scénarios : un scénario de référence ; un scénario central, dont la caractéristique principale est l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050 et la quantification de la valeur tutélaire du carbone associée et enfin un jeu de variantes autour de variables ou paramètres clés pour tester la sensibilité des résultats à ces variables ou paramètres.

Consortium

SEURECO